Entreprises B Corp, par où commencer?

Le 2 mai dernier, nous nous sommes initiés au déjeuner B Corp en accueillant une trentaine de membres de la communauté montréalaise et québécoise autour d’un bon café. Parmi eux, des organisations certifiées B Corp et d’autres qui aspirent à le devenir. Avec CredoKotmo, BDC, Kiwi Mornings, Davidson Canada, GSoft et plusieurs autres, nous avons alors profité de cette occasion pour réfléchir ensemble sur la façon de créer le meilleur impact possible à travers nos organisations. Déjeuner B Corp Talsom

À travers une réflexion en mode Design Thinking, animé par Dany un de nos consultants en innovation, nous avons mené la réflexion autour de deux grands questionnements. Voici les insights qui en sont ressortis :

1. Qu’est-ce qui vous a motivé à devenir et/ou prochainement devenir B Corp?

Un cadre de référence
Être certifié B Corp c’est s’imposer soi-même une certaine rigueur et un alignement dans ses activités stratégiques pour avoir de la cohésion entre nos valeurs et la manière dont nous les appliquons. C’est un guide qui aide à façonner la culture de notre entreprise, offrir de meilleures conditions de travail à nos employés, et améliorer notre efficience environnementale et sociale.

Une communauté de valeurs
B Corp c’est aussi une communauté de valeur qui a pour volonté de créer un impact positif dans la société. En tant qu’entreprises certifiées, nous devons d’une part aligner notre mission avec l’ADN reflété par B Corp et aussi inspirer les autres à le faire. Ces valeurs sont également un levier d’attraction pour les employés ou futurs employés qui seront de ce fait motivés et mobilisés dans l’atteinte des objectifs fixés. Le but étant d’être cohérent avec ces valeurs mais aussi de protéger notre organisation contre des acteurs qui risqueraient d’avoir un impact négatif sur la bonne gouvernance.

« B Corp c’est pouvoir vivre de ses valeurs! »

Sans cesse repousser les standards
Sur le long terme, B Corp est également perçu comme un moyen de s’améliorer continuellement et d’inciter tous les acteurs d’un même écosystème à avoir un impact social et environnemental constant et toujours plus important. C’est aussi montrer que la communauté d’affaires peut aller au-delà de la simple recherche de profit pour créer un impact réel et mesurable.

Déjeuner B Corp Talsom

2. Sur quels aspects devons-nous travailler pour être certains d’atteindre nos objectifs B Corp?

Mieux comprendre B Corp
Pour certaines organisations, le plus gros obstacle est l’absence de définition concrète de B Corp. Sans une compréhension claire de la certification, il peut parfois être compliqué de partager une vision et une culture à travers l’ensemble de l’entreprise.

 « Il s’agit d’une certification qui est encore un peu floue et qui n’est pas connue de tous. »

Engager pleinement nos parties prenantes
De ce premier constat découle une problématique d’engagement de la part des parties prenantes. Les employés ou les clients ne se rendent pas comptent de ce que signifie B Corp et surtout de ce que cela implique à tous les niveaux de l’organisation. Plus l’organisation est grande plus il est compliqué de répandre les valeurs et de faire connaître les possibilités et opportunités d’amélioration que procure la certification.

Dans le contexte de la mobilisation des employés, le manque de compréhension et la réticence au changement professionnel et personnel sont souvent très présents.

S’assurer d’être bien outillés
En comparant avec les États-Unis, les entreprises certifiées au Québec remarquent un certain manque de cohérence entre les exigences B Corp et les outils disponibles, ce qui fait en sorte que les ressources mobilisées sont parfois mal exploitées.

Déjeuner B Corp Talsom

Trouver le bon équilibre
Il faut s’assurer de trouver un rythme soutenable si nous voulons être sûrs que les entreprises gardent leurs objectifs B Corp en tête et réalisent des initiatives de qualité. Trop d’exigences peut entraîner un risque de perte de l’engament des employés.

Répartir correctement le temps alloué à B Corp au niveau de la croissance et de l’amélioration continue permettrait également de maintenir les objectifs à long terme.

Créer un espace commun de partage
La mise en place d’un espace commun de partage pourrait permettre la création d’un fil conducteur de la communauté B Corp québécoise. Chacun pourrait suivre les actions des autres et voir l’évolution au cours des rencontres et des initiatives, telles que les déjeuners B Corp par exemple, pour assurer un meilleur impact et mesurer les impacts collectifs.

Pour donner suite aux réflexions qui sont ressorties de ce rassemblement, Talsom s’est donné pour mission de poursuivre ce processus de Design Thinking avec la collectivité B Corp du Québec. L’idée est d’amener jusqu’au bout cette idéation collective afin d’imaginer des solutions innovantes et communes à tous, et devenir des entreprises meilleures pour le monde.

Article écrit par Charlotte Cagnet

Pourquoi sommes-nous devenus B Corp ?

Quoi de mieux que de commencer cette nouvelle année en force en se fixant de nouveaux objectifs ? Encore mieux lorsqu’il s’agit d’objectifs responsables qui permettent de concentrer des efforts sur le bien-être commun, en créant un impact positif pour ses employés, ses partenaires, l’environnement et la société de manière générale.

C’est à ce sujet que nous sommes fiers d’annoncer que Talsom est devenue la première firme-conseil en technologie au Canada à rejoindre la communauté B Corp. Puisque faire la bonne chose est l’une de nos valeurs principales, nous nous réjouissons désormais d’avoir une mission certifiée responsable qui va permettre à la compagnie de concilier son désir de succès d’impact social et d’empreinte environnementale positive.

B Corp, quésaco ?
B Corp est une certification pour les entreprises qui satisfont aux normes les plus strictes en matière de performance sociale et environnementale, de transparence publique, et de responsabilité juridique afin d’équilibrer profit et objectif.

Cette certification a été mise sur pied par le B Lab, une organisation américaine à but non lucratif, qui a pour objectif de faire appel au leadership du monde des affaires afin d’en changer les pratiques, et d’amener la société à un niveau supérieur en termes de responsabilité sociale et environnementale.

D’un point de vue social, la communauté B Corp œuvre à la réduction des inégalités, de la pauvreté ainsi qu’à la création de communautés plus fortes et d’emplois de haute qualité. Elle met de l’avant les bonnes pratiques de gouvernance et de transparence des entreprises. Au niveau environnemental, les membres de la communauté s’engagent à mettre en place des politiques concrètes afin de répondre aux standards les plus élevés en la matière. Leur but étant d’aligner la mission des entreprises avec des structures corporatives innovantes en assurant un regard sur les politiques et les actions qu’elles entreprennent.

Une nouvelle génération d’entreprises responsables
Le mouvement de responsabilité sociale des entreprises a pris de l’ampleur au cours des dernières années, si bien que des certifications de toute sorte ont vu le jour, menant parfois à un désintérêt face à la signification de celles-ci.

Au-delà d’être une certification responsable, B Corp rassemble une communauté internationale et globale de plus de 2600 entreprises instigatrices de conduites responsables strictes, qui ont une influence positive sur tous les acteurs de leurs écosystèmes. L’effet d’entraînement qu’offre B Corp en utilisant le pouvoir des affaires pour régler les problèmes sociaux et environnementaux est sans aucun doute la bonne voie à prendre pour conduire à des changements durables.

2655 compagnies certifiées -150 industries – 60 pays

Pourquoi cela nous anime ?

« Cette certification est le résultat concret de ce que nous souhaitons incarner à travers notre mission ; créer un impact positif à travers l’humain, la technologie et l’innovation. C’est une reconnaissance des principes de base sur lesquels Talsom est fondé et cela va guider les politiques et procédures à mettre en place dans les prochaines années afin de s’assurer que Talsom devienne un modèle de l’industrie. » – Olivier Laquinte, Président de Talsom

Pour Talsom, la finalité de toute organisation va au-delà de la simple recherche d’un profit. Nous croyons qu’il est de la responsabilité de toute entreprise d’assurer une implication au-delà de ses activités quotidiennes. Une implication souvent monétaire, mais nous trouvons d’autant plus percutant l’implication participative. Un aspect important de la réalité d’affaire de Talsom est non seulement de répondre aux besoins de ses clients, mais d’avoir un réel impact social auprès des communautés et de l’environnement. Nous cherchons donc à aller au-delà de la contribution monétaire. Ce qui nous motive est d’avoir un réel impact auprès des personnes dans le besoin ou de causes visant à améliorer notre société. Les membres de l’équipe Talsom adhèrent à ces mêmes valeurs et cherchent constamment à donner un sens à leurs interventions.

« Dans une entreprise comme la nôtre, qui offre du conseil et donc des connaissances, nous ressentons d’autant plus ce besoin d’être animés par une cause, car nous avons l’opportunité de créer un impact positif, et de le sentir. L’idée derrière tout ça c’est de mettre l’ensemble de nos connaissances, nos compétences et nos manières de travailler pour aider des organismes et les communautés à trouver des solutions. »Olivier Laquinte, Président de Talsom

Devenir la première firme canadienne de consultation en technologies à obtenir la certification B Corp nous pousse à nous surpasser en adoptant des comportements responsables, toujours plus innovants. Selon le B Lab, c’est cette compétition à devenir le « meilleur responsable » qui fera en sorte que le monde des affaires assurera un meilleur partage de la prospérité de manière plus durable.

Alors, ne soyons pas seulement les entreprises les meilleures du monde, mais meilleures pour le monde.

Comment être certifié B Corp ?
Ce processus ne se réalise pas en quelques jours et implique bon nombre d’efforts. Il faut d’abord s’assurer de satisfaire les requis de performance qui sont assez exigeants. Ils impliquent une analyse globale des procédures de l’entreprise et de leur impact sur les parties prenantes (employés, clients, communauté, gouvernance et environnement). En cas de non-conformité aux exigences corporatives et légales, un travail est à faire au niveau de la refonte de ces politiques. Le temps consacré à ce processus en vaut le travail et permet à la fois d’obtenir une vision globale de son entreprise, petite mise à jour qui est toujours bénéfique.