10 erreurs à éviter en sélection de logiciel

Choisir un nouveau logiciel pour votre entreprise peut être une tâche ardue. Il faut prendre en compte un grand nombre d’exigences posées par différentes parties prenantes, choisir parmi une large sélection de progiciels, sans compter tous les facteurs à prendre en compte en plus du prix. Voici quelques erreurs fréquentes à connaître et à éviter pour assurer que votre sélection d’un nouveau logiciel se passe bien :

ERREUR N°1 : Oublier de demander une description écrite des fonctionnalités offertes par un fournisseur

Assurez-vous de donner au fournisseur une liste détaillée de vos besoins et d’obtenir une réponse écrite.

ERREUR N°2 : Ne pas faire la différence entre les solutions prêtes à l’usage et celles qui nécessitent une personnalisation avant l’utilisation

Lorsque le fournisseur répond par écrit, assurez-vous qu’il précise ce qui est fourni « prêt à l’emploi » et ce qui nécessite une personnalisation. Le fait d’avoir ces informations par écrit vous protège également des coûts imprévus si un élément qui était censé être « prêt à l’emploi » nécessitait soudainement une programmation sur mesure.

ERREUR N°3 : Avoir une liste inadéquate des fournisseurs potentiels

Il est important de « penser large » dans la sélection initiale des fournisseurs auxquels vous envoyez une demande de propositions. Ne vous arrêtez pas aux noms que vous connaissez, il pourrait y avoir des produits moins connus mais plus adaptés à vos besoins.

ERREUR N°4 : Choisir une solution de manière prématurée parce qu’elle est spécialisée sur votre secteur d’activité

Même si la solution spécialisée est la bonne pour vous en fin compte, ne passez pas trop vite à cette conclusion, car de nombreux progiciels offrent une certaine flexibilité de paramétrage pour s’adapter à une grande variété de secteurs.

ERREUR N°5 : Ne prendre en compte que le coût en négociant le contrat

De nombreux facteurs doivent être pris en compte en plus du coût lors des négociations, comme l’accès à un service technique, à de la formation, ou aux services offerts par le fournisseur durant la mise en place du logiciel.

ERREUR N°6 : Choisir une solution parce que l’un de vos concurrents l’utilise

Vous partez alors du principe que votre concurrent a fait sérieusement son travail dans la sélection de son logiciel et n’a commis aucune des erreurs citées ici !

ERREUR N°7 : Ne pas prendre en compte la viabilité du fournisseur

Dans ce monde reposant sur la technologie, et particulièrement avec l’avènement de l’infonuagique (« cloud computing ») , le nombre d’applications disponibles connaît une croissance exponentielle. Le simple fait que le fournisseur dispose d’un site internet et de jolies vidéos ne signifie pas qu’il sera encore là demain. Renseignez-vous pour savoir depuis combien de temps ils sont sur le marché, et quelles sont leurs références.

ERREUR N°8 : Croire tout ce que le fournisseur vous dit

Les fournisseurs répondront souvent « oui » à chaque ligne de votre demande de propositions. Pour des fonctionnalités essentielles pour votre entreprise, invitez les fournisseurs à vous faire une démonstration en leur fournissant un script à suivre.

ERREUR N°9 : Ne pas vérifier la sécurité et la robustesse de l’application

Ces problèmes sont surtout présents sur les applications basées sur le cloud, mais une vérification est également recommandée pour les installations sur site. Cherchez des fournisseurs ayant déjà prouvé leurs performances en matière de sécurité et demandez des statistiques de performances basées sur les prévisions de votre volume de transactions.

ERREUR N°10 : Ne pas regarder le tableau dans son ensemble

Il est bon de ne pas regarder seulement le morceau que vous voulez remplacer, mais l’ensemble de vos applications. Parfois, en cherchant plus large dans une demande de propositions, vous pourrez voir qu’un progiciel pourrait remplacer plus d’un morceau, couvrir davantage de processus à un prix plus bas, et s’intégrer plus facilement dans l’environnement de votre entreprise.

En prêtant attention à ces erreurs communes et en les évitant, vous êtes en bonne voie pour bien choisir votre nouveau logiciel !