Tous les billets

Optimisation, PLM, Tendances

22 décembre 2017

4 tendances révolutionnaires pour le Product Life Cycle Management (PLM)

 

Dans un monde où la satisfaction du client prime, il est essentiel de comprendre et de gérer le cycle de vie des produits efficacement afin de rester compétitif. On assiste désormais à une digitalisation de la gestion du cycle de vie (PLM) des produits, notamment en raison de l’intégration des chaînes logistiques. L’idée derrière cette intégration est de partager l’information aux bonnes parties prenantes et de savoir tirer les leçons appropriées afin d’améliorer et de faciliter la conception des produits. Il est important de considérer les quatre tendances suivantes dans le PLM puisqu’elles serviront de moteur d’innovation.

L‘Internet des Objets (IoT) 

Dans la gestion traditionnelle du cycle de vie des produits, le but est d’obtenir un retour sur la satisfaction du client pour connaître les points d’amélioration possibles du produit. Ainsi, il faut attendre de recevoir l’avis de la part des clients, ce qui peut prendre un certain temps. En faisant appel à l’Internet des Objets (IoT), les entreprises peuvent avoir accès à des données en temps réel grâce à des capteurs RFID installés sur le produit. Ces capteurs sont de plus en plus abordables et efficaces et permettent de fournir aux développeurs de l’information concernant les étapes de fabrication et d’utilisation des produits. Cette banque d’informations permet la mise en place d’améliorations plus rapidement, le tout dans un cycle d’innovation continuel. Par exemple, la compagnie Virgin Atlantic utilise des capteurs IoT sur chaque composant de ces Boeing 787. Ainsi, la compagnie peut surveiller chaque pièce afin de s’assurer de leur bon fonctionnement et ainsi effectuer l’entretien de appareils.

Big Data 

Les divers capteurs font en sorte que les entreprises ont un volume de données toujours plus grand à traiter. Or, les outils de gestion de base de données traditionnels ne permettent pas de tirer profit du maximum d’informations. En exploitant le Big Data et en développant les bons outils d’analyse, les entreprises peuvent connaître les usages réels de leurs produits et ce, à diverses phases de leurs cycles de vie. Il sera donc possible de déduire comment être plus productif et mettre en évidence les risques potentiels d’utilisation. De plus, ces données renseignent sur la vie opérationnelle des équipements, ce qui facilite la planification de la maintenance, évitant ainsi les bris.

Connectivité 

La connectivité des appareils change la façon dont nous interagissons avec les produits. Elle nous permet de suivre en temps réel ce qui se déroule dans notre environnement. La nouvelle génération d’utilisateurs vient bouleverser la façon dont les processus sont perçus. Les milléniaux rejettent les processus formels : ils veulent des expériences interactives. Cela fait en sorte que l’équipe TI d’une entreprise doit continuellement mettre à jour les gammes de produits afin qu’ils soient toujours plus efficaces et infaillibles aux bogues. Sans quoi les usagers risquent de se tourner vers des substituts en raison de leurs standards très élevés. Il est donc primordial que les capteurs installés sur les produits recueillent la meilleure information possible afin de renseigner les développeurs sur les besoins réels des utilisateurs ainsi que sur leur interaction avec le produit pour améliorer l’expérience.

Cloud

La montée des technologies du cloud découle du besoin de consolidation et de partage de l’information sur le cycle de vie des produits des entreprises. Cette technologie permet une centralisation, un meilleur contrôle, un transfert des données optimal ainsi qu’un travail collaboratif parmi les diverses parties prenantes.

En comprenant le rôle des données et en ayant accès à celles-ci partout et en tout temps, on facilite le cycle d’innovation des produits. On parvient ainsi à réduire les délais de mise en marché et la réalisation d’améliorations du produit afin de satisfaire les clients plus rapidement. En faisant converger les données au bon endroit et au bon moment de la chaîne, les entreprises sont en mesure de mieux comprendre l’impact d’une transformation sur le cycle de vie de leurs produits et les partager avec les bonnes parties prenantes.

 

La gestion du cycle de vie est un processus complexe et en constante évolution. L’intégration logistique complète nécessite une grande implication de la part des entreprises. Une digitalisation et une écoute attentive des besoins est requise pour rester compétitif sur le marché.

 



Commentez

Par Talsom
Infolettre
Inscrivez-vous à notre infolettre.

 

Catégories

 

Suivez-nous!

LinkedIn
 

Talents